La CPRIA appelle à soutenir l’emploi dans les petites entreprises

La CFTC, également signatire, salue la position unanime des membres de la CPRIA Hauts-de-France*.

Une position qui souligne que :

  • la première des priorités est d’assurer la sécurité sanitaire de tous, notamment des salariés et des chefs d’entreprise.
  • la reprise économique évoquée pour la mi-mai pourra se faire, non pas sur des projections économiques et des spéculations sanitaires hasardeuses, mais bien par la mise en place des moyens répondants à la réalité des besoins.
  • les réponses à ces besoins sont identifiées par la CPRIA Hauts de France comme étant des décisions et des mesures responsables et efficaces à renforcer ou mettre en œuvre urgemment.


La CPRIA souligne également que les salariés, qui travaillent dans les activités essentielles, doivent être soutenus par la mise en place et le renforcement de tous les équipements et procédures nécessaires à leur sécurité et celle d’autrui. Elle en appelle à l’Etat pour accompagner les entreprises de proximité, dans cette responsabilité, par une aide financière et matérielle dans la mise en œuvre des mesures au quotidien.

La CPRIA souligne la diversité des situations des petites entreprises, face aux difficultés financières, qui nécessite de prioriser le soutien à leur apporter. La pérennité des petites entreprise, donc de l’emploi de milliers de personnes en dépend.

Intégralité du communiqué ici

Contact CFTC à la CPRIA : oypma@cftc-hdf.fr

*La Commission Régionale Paritaire Interprofessionnelle de l’Artisanat (CPRIA) réunit autour d’une même table les représentants des employeurs et ceux des salariés des entreprises de moins de 11 salariés de l’artisanat (TPE). Ces représentants sont désignés tous les 4 ans en fonction des résultats aux “élections TPE”.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.