Auchan ou dans le mur ?

Une 1ère transformation en 2017 …

En juillet 2017, un peu plus d’un an après l’annonce de la nouvelle gouvernance d’Auchan Retail France, un nouveau « projet de réorganisation des Services d’Appuis d’Auchan Retail France », est lancé.

Il est alors présenté comme comme l’un des plus ambitieux jamais porté !

Les conséquences sur l’emploi apparaissent rapidement. Elles sont vécues douloureusement pour les salariés, comme en témoignent leurs nombreux départs, particulièrement dans les équipes du siège d’ATAC de Jouy-en-Josas, de Villeneuve et dans les régions.

2020, une nouvelle réorganisation …

En janvier 2020, soit près de 3 ans après, le CSE est de nouveau consulté sur une réorganisation des activités.

Les conséquences sur les effectifs se traduisent notamment par l’annonce d’un PDV (Plan de Départ Volontaire). 

Cette démarche, nommée ” renaissance”, est dotée d’une équipe dédiée à ce projet de “réengineering” complet d’Auchan Retail dans le cadre d’une stratégie Auchan 2022.

Les représentants des personnels, parfois les mêmes qu’en 2017, sont consternés par tous ces changements de gouvernance, le peu d’écoute et cette réorganisation basée sur un plan de départs volontaires. 

Pour les élus CFTC : c’est une réorganisation mal ficelé !

Les élus CFTC dénoncent une démarche :  

  • « top down » d’élaboration de ce projet, c’est-à dire une démarche procédurale et managériale exclusivement descendante, 
  • produite par un cabinet externe, 
  • nullement partagée avec les salariés qui sont pourtant les réels acteurs de la bonne marche de l’entreprise.

Le manque d’ambition sociale dénoncé en 2017, avec son cortège de dégâts humains et psychiques, n’ont pas servi de leçon ! Le même scénario est remis sur la table.

La CFTC exige une véritable analyse des organisations cibles de cette réorganisation :

  • pour la prise en compte des aspects sociaux et des risques qui en découlent
  • la mise en place d’une gestion prévisionnelle des emplois et des compétences  (GPEC).

Les élus CFTC ont donc émis un avis défavorable sur cette nouvelle réorganisation des services d’appuis.

Bruno Delaye, Délégué Syndical CFTC Auchan Retail France, appelle l’équipe dirigeante à “un sursaut” :

“Les errements des dirigeants, de politiques commerciales inadaptées, d’outils de gestion désuets, du diktat des frais et de l’absence d’investissements productifs, d’une Qualité de Vie au Travail insatisfaisante… pèsent.

Il faut un sursaut, il faut donner envie. Récompenser les efforts, reconnaître la valeur de chacun.

Un tel plan de redressement ne peut se faire sans les Hommes et nécessitera, au local et au national, une information transparente et la consultation des instances de représentation du personnel pour échanges, débats et consultations.”

Contact :

  • Bruno DELAYE,
  • Délégué Syndical CFTC Auchan Retail France
  • +33 6 17 14 17 13
  • bdelaye@auchan.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.