DIAGNOSTIC ET EVALUATION DES POLITIQUES D’EMPLOI, DE FORMATION ET D’ORIENTATION

Le 10 novembre 2021 par Amelcus

Yves-Michel BONTINCK, mandaté par la CFTC auprès du CREFOF, nous livre ici des éléments régionaux d’appréciation sur l’emploi et la formation en Hauts-de-France. De quoi alimenter la réflexion et la prise de conscience de tout salarié en région “qu’emploi et formation” sont intimement liés en termes d’efficacité !

Un diagnostic selon 4 axes :

I Population des Hauts de France : « Une région qui doit apprendre à vieillir »

Les statistiques montrent que la région est :

Le niveau de formation de la population tend à se rapprocher de la moyenne nationale :

L’avis CFTC HdF : Ces éléments d’appréciation doivent influer sur les politiques régionales à venir en matière de formation pour l’accès à l’emploi.

II Entreprises et emploi

L’avis de CFTC HdF : Ces éléments sont autant de facteurs justifiant que notre syndicat CFTC les prenne en compte dans le cadre de son action dans les territoires.

La notion de “marché porteur” : un “marché porteur” identifie une activité économique en pleine croissance avec, dans le cas présent, un fort recrutement. Mais attention, saisir les occasions d’emplois offertes par un marché porteur implique d’être formé ou d’être en mesure de se former rapidement pour saisir les opportunités lorsqu’elles se présentent. D’où l’intérêt de la formation continue afin de disposer des compétences ad oc et/ou de se mettre rapidement à niveau.

III Marché du travail

Le taux de chômage atteint 9,4% de la population active au 1er trimestre 2021 en Hauts-de-France, soit 25 pts de moins depuis 2016.

Dans les 5 départements, les taux de chômage sont parmi les plus bas depuis 2008. Les Zones d’Emploi (ZE) d’Arras, Berck et Lille ont un taux de chômage inférieur à la moyenne nationale.         

Le halo du chômage regroupe 3 profils de personnes inactives :

En période de pertes d’emploi, certaines personnes, découragées par la situation du marché du travail, ne recherchent pas d’emploi et passent dans la catégorie des inactifs.

En période de croissance économique, certains inactifs retournent sur le marché du travail. Le taux de chômage ne diminue pas alors que l’emploi repart.

Précision sur le halo autour du chômage : il est constitué d’inactifs n’étant pas au chômage au sens du Bureau international du travail mais étant dans une situation qui s’en approche. … Leur passage vers le chômage, voire vers l’emploi, est fréquent. D’autres, moins diplômées, sont plus souvent découragées dans leur recherche d’emploi.

Les chiffres d’aujourd’hui constituent une dynamique plutôt rassurante de la demande d’emploi au 1er trimestre 2021.                                    

Les demandeurs d’emploi de moins de 25 ans sont surreprésentés en région (15,5% contre 13,1%) 

Il est constaté une hausse significative des demandeurs d’emploi seniors (50 ans ou plus avec +12,5% en 5 ans) au 1er trimestre 2021. Une hausse qui n’est pas simplement imputable au vieillissement de la population.                                  

La part de demandeurs d’emploi de longue durée (DELD) atteint 53% en région, part la plus élevée de France métropolitaine. 

Au 1er trimestre 2021, le nombre de DETLD – DE de très longue durée – atteint 180800 (+ 28,9% en 5 ans) soit 31,1% des DE cat. A, B et C.

La région est la seule qui affiche une reprise de l’emploi en hausse. Une reprise des recrutements centrée sur des emplois durables en 2020.

Au 1er trimestre 2021, 478 280 offres d’emploi diffusées en un an.

Un établissement sur 5 prévoit de réaliser au moins un recrutement en 2021 :

IV Formation Continue : 106 500 demandeurs d’emploi formés

Au premier trimestre 2021, sur un an glissant, la région enregistre 113 240 entrées en formation soit +24,5 points sur cinq ans                                                          

En 2020, 41,1% des DE sortants de formation ont accès à l’emploi dans les 6 mois : soit une baisse de 9,4 pts en 5 ans liées aux différents confinements.

Zoom sur l’insertion professionnelle des DE bénéficiaires du PRF 6 mois après la fin de la formation

Accompagnement vers la formation :

Formation Initiale 

Poursuite d’études post 3ème

La répartition des bacheliers selon le type de bac préparé se rapproche de celle du national :

Taux de réussite et poursuite d’études post-bac :

Apprentissage :

Insertion professionnelle

CFTC HdF souligne une nouvelle fois qu’un niveau de diplôme élevé favorise l’insertion dans l’emploi

Enseignement supérieur :

Réalité régionale selon la CFTC HdF : Lille et Amiens sont les principaux pôles étudiants. Est-ce suffisant ? la question reste posée entre proximité des structures d’enseignement et taille critique pour un enseignement de qualité. La réponse est sans doute dans le soutien au logement et aux déplacements des étudiants.

Attractivité forte (Nombre de demandes pour 1 place) :

Filières plébiscitées selon les niveaux (communes aux 2 Académies) :

En savoir plus : CREFOP Hauts-de-France

Partager cet article

Catégories de l'article

Poursuivre la lecture

Les commentaires sont fermés.