CREFOP : la maitrise du numérique et l’accès à l’emploi

Le 23 septembre 2021 par CFTC UR HDF

800.000 personnes en hauts-de-France seraient en difficulté avec les usages informatiques. Une situation qui inquiète la CFTC alors que l’accès et le maintien dans l’emploi sont de plus en plus liés à la maitrise des outils numériques, sous une forme ou une autre.

Mardi 21 septembre 2021, une session du CREFOP* était consacré à cette situation. Yves Michel Bontinck, mandaté par la CFTC pour les questions de formation professionnelle, synthétise ici ce qui s’y est dit.

Digitalisation : tous concernés

La digitalisation est, quel que soit notre âge, de plus en plus présente dans nos vies quotidiennes : déclarations d’impôt, billets pour spectacle, match de foot etc. dématérialisés, demande de renouvellement de carte d’identité, documents CAF, gestion de son compte, j’en passe et des meilleurs. Pour rappel, dans son point de vue dans Nord Éclair du 09/09/21, Mostefa Mostefaoui (La Voix du Nord) rappelle que l’enquête INSEE de 2020, estime à 800 000 personnes en région des Hauts-De-France, le nombre de personnes à avoir des difficultés à utiliser l’informatique.

C’est ce qui a aussi été présenté ce mardi 21/09/21 au cours de la réunion d’une des commission du Comité Régionale de l’Emploi et de la Formation et de l’Orientation Professionnelles (CREFOP).

Une part significative d’actifs ne maîtrise par les outils numériques

sont en délicatesse avec l’utilisation des outils numériques alors même que ces personnes sont en activité professionnelle ou en recherche d’emploi.

Le défaut de maitrise des outils numériques va croissant avec l’âge : 28 % des 60 à 75 ans et 78 % des 75 ans ou plus sont en grande difficulté ou ne sont pas en mesure d’utiliser un ordinateur ou une tablette pour effectuer leurs démarches administratives. Une situation sur laquelle nous devons réagir afin de ne laisser personne au bord de la route des mutations de notre société.

La CFTC appelle à agir pour lutter contre cette forme d’exclusion

Il importe donc à la CFTC d’intégrer cette problématique : la formation professionnelle doit prendre en compte le fait d’avoir à accompagner vers l’autonomie face à la dématérialisation. C’est une démarche à intégrer dès le contact du salarié concerné avec son délégué syndical CFTC en entreprise.

Comment faire alors ? Mettre en place des tiers lieux ? Pour ce faire, il est possible de se baser sur l’estimation du taux et du nombre de personnes en situation d’illectronisme par EPCI dans les Hauts-de-France. Avec une action renforcée là où les taux sont les plus élevés : la Thiérache, le Ternois, le littoral sud et à l’est de la Somme, … Et plus généralement en direction des personnes peu ou pas diplômées.

*CREFOP : Comité régional de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelles (CREFOP). Il a pour mission d’assurer la coordination entre les acteurs régionaux des politiques d’emploi, d’orientation, de formation professionnelles ainsi que la cohérence des programmes de formation. En savoir plus sur l’action du CREFOP Hauts-de-France ICI et sur le C2RP ICI

Partager cet article

Catégories de l'article

Poursuivre la lecture

Les commentaires sont fermés.