RETRAITES : Mme Deprez-Audebert, députée du Pas-de-Calais, reçoit la CFTC sur la question des retraites.

Onno YPMA, secrétaire général régional de la CFTC pour les hauts-de-France, était reçu le 14 février par Mme Marguerite DEPREZ-AUDEBERT, députée de la 9ème circonscription du Pas-de-Calais.

Mme Marguerite DEPREZ-AUDEBERT, députée du Mouvement Démocrate et Onno YPMA, secrétaire général CFTC Hauts-de-France

La CFTC : force de proposition et de dialogue

Durant deux bonnes heures, les amendements proposés par la CFTC pour la réforme du système de retraite ont été passés en revue et argumentés.

La CFTC considère que la menace du passage en force du projet de loi sur la réforme des retraites, par l’usage toujours potentiel du 49-3 par le gouvernement suite au blocage de l’opposition, ne doit pas nous freiner dans notre démarche explicative devant les élus de la République.

Le blocage parlementaire : un déni de démocratie

La France Insoumise a déposé des milliers d’amendements (41.000) afin de bloquer le débat parlementaire sur la réforme du système des retraites.

Une telle pratique est contraire à l’intérêt des travailleurs qui attendent avant tout que le projet de réforme du système des retraites soit amélioré avant d’être adopté.

CFTC Hauts-de-France

La CFTC, au contraire, préconise le dialogue, la concertation et la négociation : des outils de démocratie active qui ont été foulés aux pieds ces derniers mois.

Le gouvernement doit maintenant agir avec mesure et sens des responsabilités

Le blocage parlementaire créé par la France Insoumise met toutes les cartes dans les mains du Gouvernement.

La CFTC invite celui-ci à entendre les salariés et à décider des mesures justes et équitables. Notamment en matière de reconnaissance de pénibilité. Un sujet sur lequel la CFTC considère qu’il y a trois chapitres indissociables : la prévention, la reconversion et la réparation.

Sur le dernier point, le Gouvernement doit cesser de faire la sourde oreille : réparer les effets néfastes de la pénibilité est une démarche socialement justifiée et économiquement porteuse d’avenir … Il n’y a aucune raison pour que les travailleurs risquent leur santé au travail sans garantie d’être protégé !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.