Objectif Reprise / Prestation de Conseil en Ressources Humaines (PCRH)

Articulation et complémentarités des dispositifs dédiés aux PME (250 salariés) et TPE (entreprises de moins de 11 salariés) :

Une nouvelle instruction PCRH a été diffusée aux DIRECCTE le 4 juin 2020 afin d’adapter la prestation au nouveau contexte économique et social que connaissent les TPE PME, d’élargir les thématiques d’intervention des prestataires, de simplifier sa mobilisation et de renforcer l’évaluation de son impact.

L’objectif est aussi de pouvoir faire bénéficier plus largement cette prestation en modifiant temporairement ses conditions de cofinancement.

Comme annoncé, le dispositif objectif Reprise, qui a été lancé le 19 mai 2020, va dès le mois de juillet 2020 pouvoir mobiliser plus de 70 cabinets de consultants retenus dans le cadre d’une procédure unifiée de mise en concurrence lancée par l’Anact et intégrant des allotissements régionaux.

Ces deux dispositifs permettent aujourd’hui de proposer aux entreprises désireuses d’être accompagnées pour dépasser la crise liée au COVID19, une offre ambitieuse et intéressante, tant dans ses modalités de prise en charge (sans coûts pour les entreprises de moins de 250 salariés) que dans l’étendue des expertises et formats proposés (du rdv d’orientation à l’accompagnement approfondi, sur l’aspect RH, comme sur les aspects liés à l’organisation et aux conditions du travail).

Le tableau ci-dessous vise à appréhender la complémentarité de ces deux dispositifs, et ainsi à permettre d’orienter les entreprises vers celui qui répondra le plus rapidement et utilement aux besoins exprimés ou pressentis.

PCRHObjectif Reprise
(jusqu’à juin 2021)
Nature de la
prestation
Diagnostic RH Accompagnement à la reprise de l’activité
Sourcing– Demande individuelle

– Prospection des DIRECCTE auprès de leurs partenaires (OPCO, organismes consulaires…)

– Prospection des organismes relais (OPCO, organismes consulaires)
– Demande individuelle via
questionnaire en ligne « Objectif reprise »

– Prospection des DIRECCTE et des Aract auprès de leurs partenaire
Pour qui ?Moins de 250 salariés

Priorités aux moins de 50 salariés
Moins de 250 salariés
Thèmes d’intervention– Accompagnement RH à la reprise de l’activité : diagnostic économique et diagnostic RH, renforcement du dialogue social

– Recrutement et intégration des
salariés dans l’entreprise : recrutement, promotion de la diversité, emploi des séniors, égalité professionnelle

– GPEC : diag GPEC, élaboration
d’un plan de développement des
compétences, plan de gestion des âges…

– Organisation du travail : qualité
de vie au travail, prévention RPS

– Professionnalisation de la
fonction RH au sein de l‘entreprise
– Ajuster l’organisation du travail aux contraintes sanitaires actuelles

– Structurer une prévention qui intègre le risque épidémique

– Faire évoluer les relations

professionnelles, le dialogue social, le management des individus et des collectifs pour être plus efficaces collectivement

– Construire le travail de demain à
partir de l’analyse de la période de
crise écoulée
Accompagnement par un prestataireIndividuel, semi collectif ou collectif avec un prestataire externe (cabinet RH)Individuel, semi collectif, collectif par un expert interne au réseau ou externe (sur les champs précités)
Durée– Accompagnement court 1-10 jours

– Accompagnement long : 10 à 20 jours / 30 jours maximum sur une durée d’un an maximum
– RDV d’orientation : 0,2j

– Accompagnement flash : 1, 2j

– Accompagnement approfondi : 14 j maximum
FormeAccompagnement personnalisé par un prestataire RH spécialisé

Le prestataire doit respecter des critères d’éligibilité et un cahier des charges annexé dans l’instruction.
Auto évaluation, conseils, orientations, interventions d’un expert en conditions de travail

L’intervention du consultant s’inscrit dans le cadre méthodologique construit et testé
par le réseau Anact-Aract et fera l’objet d’un travail de capitalisation
Modalités de conventionnementConventionnement individuel entre la DIRECCTE et l’entreprise

Conventionnement collectif avec un organisme relai : par exemple OPCO, organismes consulaires…
L’Anact prend directement en charge la mise en concurrence et le paiement du consultant.
Conditions financièresPour les conventions signées jusque fin 2020 : gratuit avec une part Etat allant jusqu’à 15 000 euros + possibilités de cofinancement (notamment avec OPCO).

Taux d’intervention déterminé par la DIRECCTE selon le dossier ou négocié dans la convention collective signée avec l’organisme relai.
Gratuit notamment par mobilisation du FSE national
Où s’adresser ?DIRECCTE – OPCODIRECCTE – Anact – Aract

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.