La prévention des risques liés à la chaleur

L’exposition à la chaleur peut être à l’origine chez un individu d’effets sur la santé qui peuvent être graves, tels que des crampes, la déshydratation ou l’épuisement.

Le risque le plus grave est le coup de chaleur qui peut conduire au décès.

L’INRS rappelle qu’au-delà de 28° pour une activité physique et de 30° pour une activité sédentaire, la chaleur peut constituer un risque pour la santé. A partir de 33°, on parle de risque grave.

Par ailleurs, le risque d’accident de travail est accru par la baisse de vigilance et l’augmentation du risque de réaction.

Coup de chaleur et premiers secours

Les symptômes des coups de chaleur peuvent se présenter sous différentes formes : Fatigue, maux de tête, sensation de soif intense, vertiges et des étourdissements, somnolence anormale, peau chaude et desséchée, forte fièvre, crampes musculaires, confusion, un comportement délirant…

Il s’agit d’une urgence vitale. Vous devez impérativement :

  1. alerter ou faire alerter les sauveteurs secouristes du travail et les secours : 15 (SAMU), 18 (SAPEURS-POMPIERS) ou 112 (numéro d’appel d’urgence dans les pays de l’Union européenne) ;
  2. amener la victime à l’ombre et/ou dans un endroit frais et bien aéré ;
  3. la débarrasser de ses vêtements ;
  4. la rafraîchir à l’aide d’une compresse d’eau non glacée ou de linges humides ;
  5. si la victime ne présente pas de troubles de conscience, lui donner régulièrement à boire en attendant l’arrivée des secours ;
  6. si la victime perd connaissance, la mettre en position latérale de sécurité et la surveiller en attendant l’arrivée des secours.

Ne pas sous-estimer la gravité d’un coup de chaleur. Même si la personne récupère vite, il lui est conseillé de consulter un médecin.

La réglementation pour les employeurs

L’employeur met en œuvre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs (article L. 4121-1 du Code du travail).

Il doit notamment prendre en compte les conditions de température lors de l’évaluation des risques et mettre en place des mesures de prévention appropriées.

L’employeur met à la disposition des travailleurs de l’eau potable et fraîche pour la boisson. (Article R4225-2 du code du travail).

Les postes de travail extérieurs sont aménagés de telle sorte que les travailleurs dans la mesure du possible soient protégés contre les conditions atmosphériques (Article R4225-1 du code du travail).

Mesures de prévention à mettre en œuvre

Pour les employés travaillant à l’intérieur

  • Informer les agents des risques liés à la chaleur et des mesures de premiers secours ;
  • Mettre à disposition des agents des ventilateurs ou des climatiseurs ;
  • Protéger les postes de travail contre les rayonnements (stores, volets…).

Pour les employés travaillant à l’extérieur

  • informer les agents des risques liés à la chaleur et des mesures de premiers secours ;
  • prévoir des sources d’eau potable à proximité des postes de travail et des aires de repos ombragées ou climatisées ;
  • aménager les horaires de travail en période de fortes chaleurs en favorisant les heures les moins chaudes de la journée ;
  • limiter le temps d’exposition de l’agent à la chaleur en effectuant des rotations de personnel si possible ;
  • augmenter la périodicité et la durée des pauses de récupération dans des lieux frais ;
  • limiter ou reporter les efforts physiques intenses ;
  • privilégier le travail d’équipe pour permettre une surveillance mutuelle des agents ;
  • fournir aux agents des vêtements de travail légers, en coton ou matière naturelle, de couleur claire, favorisant l’évaporation de la sueur (ex : tee-shirt avec bande rétro réfléchissante).

Information pour les salariés

  • Buvez, au minimum, l’équivalent d’un verre d’eau toutes les 15 à 20 min, même si l’on ne ressent pas la soif.
  • Portez des vêtements légers qui permettent l’évaporation de la sueur (ex. : vêtements de coton), amples, et de couleur claire si le travail est à l’extérieur.
  • Protégez-vous la tête et la nuque du soleil.
  • Rafraichissez-vous en mouillant régulièrement le visage, les bras et le cou avec un linge humide ou un brumisateur.
  • Adaptez votre rythme de travail selon votre tolérance à la chaleur et organisez le travail de façon à réduire la cadence, notamment en aménageant les plages horaires de travail.
  • Evitez les efforts physiques trop importants.
  • Privilégiez les aides mécaniques à la manutention (diables, chariots, appareils de levage, etc.).
  • Pensez à éliminer toute source additionnelle de chaleur : éteignez le matériel électrique non utilisé, etc.
  • Ne consommez pas de boisson alcoolisée (y compris la bière et le vin).
  • Faites des repas légers et fractionnés.
  • Redoublez de prudence si vous avez des antécédents médicaux et si vous prenez des médicaments.
Travail en extérieur ou en intérieur : des contextes différents, une pénibilité similaire dans certains cas.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.