FINANCES PUBLIQUES : l’administration fiscale s’engrouffre dans le recrutement d’agents contractuels …

A peine les premiers décrets d’application signés, la DGFIP, toujours à la pointe de l’action lorsqu ‘il s’agit de montrer l’exemple comme celui d’engager des contractuels plutôt que des personnels suffisants sous statut, fait publier sur le site de l’association pour l’emploi des cadres des annonces pour une vingtaine d’emplois.

Si une majeure partie des postes proposés concernent des emplois dans les domaines spécifiques de l’informatique et des systèmes d’informations pour lesquels on peut concevoir que des profils et compétences extérieurs pourraient être recrutés, certains postes posent question

Quel signal veut-on donner lorsque l’on recrute des compétences du privé pour gérer les dossiers de contentieux entre un agent et la DGFIP suite à une décision qui affecte sa carrière?

Quel signal veut-on donner lorsqu’on recrute des compétences extérieures à des postes comme celui de la conduite du changement dans le mode d’affectation départementale lors des prochains mouvements de mutation ?

Quel message fort en terme de concertation veut-on faire passer lorsqu’on recrute un chargé de mission devant assurer les fonctions d’adjoint d’une trésorerie, importante par le nombre des budgets qu’elle gère, sans même avoir pris soin d’informer le titulaire de ce poste de cette démarche ?

Dans la même semaine, les buralistes des départements pilotes désignés cet été ont reçu leur dossier de présentation du dispositif qui les amènera à compter du 1er janvier 2020 à recouvrer les impôts. On y découvre que le paiement des impôts passera par le canal d’applications informatiques de la Française des jeux… que l’on veut privatiser par ailleurs !

Est-ce donc ça, la concertation nouvelle et le nouveau dialogue social à la DGFIP ?

Par ces deux actions, dont la concomitance n’a rien d’innocent à la veille d’un grand mouvement de grogne contre son Nouveau Réseau de Proximité, la DGFIP donne l’exemple de ce que le gouvernement vise : le démantèlement des services publics est lancé et ne s’arrêtera pas !

La CFTC DGFIP ne peut cautionner une telle supercherie pour tous les citoyens !

Contact CFTC Finances Publiques

  • Bâtiment Condorcet – Télédoc 322
  • 6 Rue Louise Weiss
  • 75703 PARIS CEDEX 13

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.