DUNLOP Amiens : L’Union S.U.C (SUD, UNSA, CFE/CGC) et Direction, ce PACS tiendra-t-il ?

  • Une réunion du CSE s’est tenue le mercredi 27 mars.

Nous laissons aux autres syndicats le soin de recopier la communication de la Direction.

  • L’union S.U.C. c’est SUD, UNSA, CFE/CGC
  • Elle brille depuis près de deux mois par ses prises de décisions avec la complicité de la Direction.

Le 8 mars, l’union S.U.C. demande la révocation du secrétaire du CSSCT.

La direction a pris acte. Le secrétaire est révoqué.

S.U.C. aime la Direction smiley

SUD obtient le poste de secrétaire du CSSCT.

La Direction aime le S.U.C.

  • Le 20 mars, lors d’une réunion concernant le règlement intérieur du CSE, S.U.C. demande des heures de délégations supplémentaires. Eh oui, quand on a promis des heures de délégation à tout le monde …

La Direction va étudier les propositions.

S.U.C. aime la Direction

  • Le 22 mars, lors de la réunion concernant le projet d’accord d’intéressement et l’accord pour l’attribution de pneus gratuits, le S.U.C. n’a rien revendiqué.

La direction a dû, elle-même, faire les propositions.

En revanche, les tracts de revendications de S.U.C. sortent après la réunion.

La Direction aime le S.U.C.

  • Le 27 mars, lors du CSE, le S.U.C. vote en masse le licenciement d’un salarié. Depuis quand, des « syndicalistes » votent pour un licenciement ?

Comment allons-nous être entendus ?

La Direction aime le S.U.C. smiley

  • Lors de cette même réunion, le S.U.C. se partage les postes au sein du GEICF et au comité directeur GDTAS.

Messieurs du S.U.C., au lieu de vous regarder le nombril, de grignoter quelques heures de délégation, pensez que vous représentez les salariés.

La Direction aime le S.U.C.

  • A la fin du CSE, la Direction nous annonce que les discussions sur les accords pneus, accord intéressements, négociations sur les heures de délégation supplémentaires sont gelés tant que SUD maintient sa grève illimitée.

S.U.C. n’aime plus du tout la Direction

Pendant ce temps, le groupe Goodyear continue sa casse des emplois en Allemagne.

Ressaisissez-vous !

Le groupe va investir 106 millions d’euros pour la modernisation des usines de Hanau et Fulda, avec une suppression de 1 100 emplois.

N’oubliez pas qu’en 2016, le site GDTAS était en danger.

Les actionnaires hésitaient entre fermer notre site ou celui de Philippsburg.

Grâce au sens de la responsabilité de la CFTC, à la paix sociale et aux efforts des salariés, notre site a été sauvé.

Bien entendu, pour l’avenir, la CFTC lance un appel à tous (Direction et Syndicats) :

Il est indispensable de préserver le dialogue et la paix sociale.

C’est notre emploi et l’avenir de notre usine qui en dépendent !

CFTC : SYNDICAT FERME ET RESPONSABLE !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.