CASTORAMA : SUPPRESSION D’EMPLOIS !

Suite à l’information du CCE le 13 février 2018 sur le licenciement envisagé de 446 salariés, la CFTC dénonce une gestion Low-cost de l’entreprise ayant pour conséquence une réorganisation qui s’attaque à l’emploi.

La CFTC n’entend pas contester le bien-fondé de cette réorganisation de groupe dans un monde où le digital et l’intelligence artificiel bousculent les organisations et les modèles économiques.

Pour autant, la CFTC va s’attacher à négocier âprement un plan de sauvegarde de l’emploi autant pour les reclassements internes que pour les reclassements externes dans le cadre d’un plan de départ volontaire.

La CFTC a d’ores et déjà travaillé sur plusieurs pistes de réflexion d’envergure qui seront soumis à la négociation.

Pour les salariés qui seront licenciés, la CFTC proposera des mesures en adéquation avec l’ancienneté, l’age, la situation familiale, etc …
Les mesures qui seront négociées devront permettre à toutes et à tous de retrouver une dignité mise à mal par ces décisions aussi brutales que difficiles à comprendre au regard de l’investissement de tous ces salariés.

La négociation débutera le 2 mars pour se terminer probablement en juin 2018.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.