EDUCATION NATIONALE : Une Auxiliaire de Vie Scolaire de Calais nous parle …

Pourquoi avoir choisi ce métier ?

J’ai été victime d’un accident grave; de plus, j’ai fait pendant plus de 20 ans du bénévolat dans des écoles et je trouvais que j’avais un bon contact avec les enfants.
Pole emploi m’a alors proposé de faire une formation pour devenir A.V.S.

Comment s’est passée votre formation et comment a-t-on organisé le recrutement ?

Nous avons visionné des diapositives sur différentes situations scolaires et notamment les divers accidents qui pourraient survenir.

Quelle serait notre réaction ?

Nous devions également réaliser des tests de vitesse en logique notamment. Après avoir réussi ces tests, j’ai eu un entretien d’une demi-heure avec un jury de 5 personnes qui m’a posé des questions sur mes rapports avec les parents d’élèves (contact uniquement en présence de l’enseignant).

Dans le cadre de cette formation dispensée par Pole Emploi, j’ai pu obtenir un diplôme de secouriste.

J’ai été nommée A.V.S et  ai été placée sur plusieurs écoles.

Comment s’organise votre métier ?

Je travaille avec un ou plusieurs enfants dans quelques classes. Lorsque mon intervention est ciblée sur plusieurs enfants en même temps, j’essaie de voir avec l’enseignant comment les regrouper afin d’être la plus efficace possible et pouvoir aider au mieux les élèves dont je m’occupe.

De combien d’enfants vous occupez-vous en même temps ?

De un à trois.

Quel type d’enfants avez-vous en charge ?

  • Tout élève qui rencontre des difficultés (handicap mental ou physique).
    Avec certains enfants qui souffrent d’autisme, notre rôle est compliqué si le trouble de l’enfant est très important; on ne peut avoir qu’un seul enfant en charge car l’enfant est totalement dépendant.
  • Votre avenir dans le métier ?

Notre contrat devrait évoluer dans les prochains mois et être entièrement géré par l’Education Nationale.

Comment améliorer votre statut ?

Notre salaire est de 688 € pour 20 heures; il est lissé sur 12 mois (nous ne travaillons pas pendant les vacances scolaires).
Ce type de contrat ne permet pas de vivre et est difficilement compatible avec une autre activité professionnelle en raison des horaires que nous avons dans les écoles.

Quelles sont pour vous les qualités requises pour exercer au mieux votre travail ?

La patience sans aucun doute. Il faut répéter sans cesse les mêmes choses. Il n’y a que comme ça, à mon avis, que l’on puisse aider l’enfant à surmonter les difficultés qu’il rencontre.

 

L’avis de la CFTC :

Ces emplois d’Auxiliaire de Vie Scolaire deviennent essentiels pour la vie de l’Etablissement.

Ils doivent absolument être pérennisés et ce personnel doit au préalable pouvoir bénéficier d’une formation de qualité qui sera sanctionnée par l’obtention d’un diplôme.

 

Contact :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.