APPRENTISSAGE : la CFTC satisfaite mais reste attentive.

APPRENTISSAGE : De mal-aimé à promu, la CFTC satisfaite de la mutation en cours restera attentive à ses conditions de réalisation

En France, l’apprentissage reste un cursus mal-aimé. Pourtant, le taux d’insertion dans l’emploi des apprentis atteint près de 70 % sept ans après la fin de leur formation. A diplôme équivalent, l’insertion est généralement meilleure après un cursus en apprentissage qu’en sortant d’une filière classique. La CFTC ne peut donc qu’être satisfaite que, tenant compte de l’indéniable intérêt de l’apprentissage, le gouvernement ait souhaité lui donner un nouvel élan. Et ce d’autant plus que nombre des propositions de la CFTC aient été reprises parmi les premières orientations présentées par le gouvernement le 9 février 2018. Y figure, une meilleure sensibilisation des jeunes via l’organisation des journées d’informations pour les classes de 4e, 3e, 2de et 1re, la création de classes de prépa Apprentissage à destination de ceux qui optent pour ce cursus sans en avoir le niveau.

La satisfaction de la CFTC est moindre concernant la rémunération augmentée de 30 €, portée à 899 € et qui ne constitue pas un levier réellement attractif comme cela était escompté. Elle l’est aussi concernant la certification des maîtres d’apprentissage dont la certification serait qu’encouragée au lieu d’être rendue obligatoire.

Lorsque ces nouvelles orientations entreront en vigueur, La CFTC des Hauts de France accompagnera les délégués syndicaux de la Région à jouer pleinement leur rôle afin d’inciter les entreprises à accueillir des contrats d’apprentissage. Les réseaux de l’enseignement seront aussi à mobiliser pleinement pour que les journées d’informations de 4e, 3e, 2de et 1re, répondent pleinement à leur objectif. Le Snec-CFTC* Hauts de France y prendra pleinement sa part.

* Syndicat National de l’Enseignement Catholique (Largement Majoritaire dans la Région)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.