Edito

1er mai 2018 : Le travail évolue, la CFTC aussi !

Le recours à la sous-traitance, aux prestataires ou aux travailleurs détachés, l’intensification des usages numériques et du travail à distance, l’éclatement géographique des sites, la multiplication des particuliers employeurs, sont autant de signes profonds des mutations que vit le monde du travail.

L’actualité n’est pas de réfléchir à la pertinence de ces évolutions, elle est dans la capacité que nous avons, nous militants de la CFTC, à les identifier et à construire des réponses en phase avec les nouvelles attentes que cela crée chez les salariés.

Les changements que nous vivons impactent, en effet, profondément la société et ses modes de fonctionnement. Ils contribuent notamment au recul de la « démarche collective » pour faire une large place à l’action individuelle, y compris lorsqu’elle vise un objectif partagé ! C’est de cette situation qu’émerge le principe de « communautés de projets, d’actions ».

Ce principe s’impose, le syndicalisme CFTC en prend acte et évolue en conséquence, tout « décoiffant » qu’il soit pour ses militants les plus anciens. Nous devons remercier là nos jeunes militants qui, dans l’état d’esprit positif qui caractérise notre démarche syndicale, sont vigilants à identifier ce qui construit l’avenir.

C’est dans ce contexte que la Confédération démultiplie les possibilités de vulgarisation et de transmission des savoirs et favorise le partage de bonnes pratiques entre militants par une plateforme de formation en ligne, renouvelle les modalités d’information aux adhérents par un site dédié complété par un espace juridique.

L’Union Régionale CFTC Hauts-de-France fait évoluer son site internet, étape par étape, dans le même état d’esprit. Son objectif est d’être le moteur d’une une information efficace au niveau local, départemental et régional, complémentaire de l’offre confédérale.

Qui, de celles et ceux qui ont créé la Confédération en 1919, aurait pensé qu’être militant syndical CFTC en 2018 prendrait les traits, pour certains, d’un webmaster ou d’un spécialiste des réseaux informatiques ?