Édito

AGENTS DES SERVICES PUBLICS :

L’heure du choix entre dialogue social « utile » et posture du refus, c’est jusqu’au 6 décembre 2018.

Les fonctionnaires et agents publics sont appelés à voter aux élections professionnelles, le 6 décembre pour le vote à l’urne et à partir du 29 novembre dans les administrations recourant au vote électronique ou postal.
 
Cette élection est un moment clé de la démocratie sociale. Elle constitue un enjeu majeur pour la qualité du dialogue social, dans le contexte fort de réforme des services publics (Action Publique 2002).
 
Le choix de leur représentants du personnel, par les fonctionnaires et les agents publics, sera déterminant pour leur avenir.
 
Les délégués CFTC du secteur public sont conscients de cet enjeux et de leur responsabilité.

En faisant acte de candidature sur les listes présentées par la CFTC, ils s’engagent à écouter leurs collègues et se faire leur porte-parole devant les employeurs publics. Ils s‘engagent également à confronter aux réalités vécues par leurs collègues les conséquences prévisibles des réformes envisagées.
 
Nombre de fonctionnaires et d’agents publics connaissent déjà l’action de proximité des délégués CFTC, au sein des instances locales que sont les comités techniques, les commissions administratives et les CHSCT locaux.

  • Ils y mettent en œuvre leur réflexe de “pouvoir s’opposer” lorsque c’est nécessaire et de “toujours proposer” une alternative viable.
  • C’est cela la démarche syndicale ferme et responsable de la CFTC. Elle est d’ailleurs tout à fait comparable à celle menée par la CFTC dans les entreprises privés.
  • Nous montrons notre volonté du dialogue constructif dans un paysage syndical français essentiellement tourné vers le refus et le blocage.

Il appartient donc aux fonctionnaires et aux agents publics, d’ici au 6 décembre 2018, de conforter la légitimité des représentants du personnel CFTC et du dialogue social « utile » dans la fonction publique en votant et en faisant voter CFTC.

Par ailleurs, le résultat de la CFTC en fonction publique entre en compte pour notre représentativité globale. Je compte sur les adhérents et sympathisants de l’Interpro pour aider nos amis de la Fonction Publique dans leur élections, d’ici au 6 décembre prochain !

Onno YPMA,
Secrétaire général,
Union Régionale CFTC Hauts-de-France.

 

CFTC : LE SYNDICALISME CONSTRUCTIF !